Recherche

close

Grâce au PIM, passez la seconde et réduisez votre Time to Market !

Aude

Aude

Omnicanal
15 mars 2019

Le changement est devenu un pilier de notre environnement moderne : nous vivons une ère dans laquelle le seul élément stable est l’évolution permanente des choses. Tout change très rapidement : les marchés, les produits, les technologies, et donc les attentes des clients !
Pour les entreprises, cela implique d’être à l’écoute des potentielles inflexions sur le marché pour pouvoir être réactives et les répercuter au cœur de leur stratégie produit.

Dans ce contexte de compétition permanente, la notion de Time to Market est au cœur de la plupart des stratégies de développement de ces entreprises.

A quoi correspond-il ? Pourquoi chercher à le réduire ? Comment y parvenir ? Voici quelques éclaircissements.

Time to Market : un terme, deux définitions

Le terme de Time to Market est utilisé pour désigner deux concepts différents correspondant à deux périodes clés du cycle de vie du produit.

Time to Market pour la création d’un produit

Il s’agit du temps écoulé entre le moment où une idée de produit voit le jour et celui où il est commercialisé. Cela comprend toutes les phases du développement du produit : de la phase de spécifications jusqu’à la production ou la mise à disposition du produit aux utilisateurs.
Résultat : un nouveau produit est introduit sur le marché.

Charles Unsplash

Time to Market pour la mise à disposition des infos produits

Dans ce contexte, le Time to Market désigne le temps écoulé entre l’arrivée d’un produit en stock et la mise à disposition des informations à son sujet pour les utilisateurs. Ce délai comprend la création des descriptifs produits (textes, photos, infos techniques…), leur maillage (cross-selling et upselling), leur adaptation pour les différents canaux de distribution (site e-commerce, vitrine, marketplace, catalogue papier), voire leur traduction. Résultat : un produit est ainsi connu de ses potentiels acheteurs.

Si le Time to Market correspond à deux réalités différentes selon le positionnement dans le cycle de vie du produit, il implique toujours différentes phases plus ou moins chronophages dont la durée peut varier et créer des frictions. Il est alors cohérent de chercher à la raccourcir.

Réduire le Time to Market, une priorité pour tous

Diminuer les frictions et réduire le Time to Market est un enjeu crucial pour les entreprises,
voici pourquoi :

Dans le cas de la création d’un produit, l’entreprise a pour objectif de le lancer rapidement avant que la concurrence ne s’en empare, pour bénéficier de l’avantage pionnier et saisir les opportunités de croissance. Être la première à proposer le produit va en effet lui permettre de s’imposer comme référence en la matière.

Une fois le produit lancé, la mise à disposition rapide, dans la foulée, des informations le concernant est essentielle. Celles-ci doivent être disponibles rapidement, tout en étant adaptées à la cible et au support sur lesquelles elles sont présentées car elles constituent un pilier essentiel de la prise de décision de l’acheteur.

Or, dans les deux cas, les collaborateurs de l’entreprise font face aux mêmes freins :

  • surcharge, fragmentation et décontextualisation de l’information,
  • tâches répétées inutilement, pesanteurs administratives et gestion inadaptée des informations.

Comment faire alors pour compresser ces délais et optimiser le Time to Market ?

PLM et PIM : appuyez-vous sur les bons outils

3 leviers opérationnels permettent d’accélérer le Time to Market :

  • l’automatisation de la transmission des informations et le partage des documents,
  • la visualisation transparente du partage des tâches par tous les collaborateurs impliqués,
  • l’automatisation des processus de travail entre les différents collaborateurs

Le PLM (Product Lifecycle Management) pour réduire le Time to Market lors de la création d’un produit

Le PLM est un outil destiné aux équipes travaillant sur la création du produit (R&D, bureau d’études, marketing, qualité, design, production…) afin de suivre les différentes étapes d’idéation et de conception. Plus généralement mis en place dans l’industrie de pointe, il sert par exemple à suivre l’ensemble des étapes de documentation autour de la création d’une fusée ou de cartes à puce. Les différents interlocuteurs et leur contribution sont clairement identifiés et le PLM permet d’optimiser les phases de design, d’anticiper les validations et les simulations.

Le PIM (Product information Mangement) pour réduire le Time to Market de la mise à disposition des infos produits

Le PIM est l’outil idéal pour gérer le processus de mise à disposition de l’information produit, en facilitant le travail des équipes contenu, photos, traduction, marketing, eCommerce… Pour une enseigne de Mode, le PIM permettra par exemple de gérer les descriptifs produits, leur associer les bons visuels, gérer les traductions, déployer les informations sur les différents canaux de vente et même générer le catalogue papier de la nouvelle collection.

Réduire le Time to Market grâce au PLM pour qu’un produit arrive plus vite sur le marché ne saurait être entrepris sans réduire en parallèle le Time to Market coté PIM. Lorsque les deux ne sont pas travaillés de concert, apparaît alors ce qu’on appelle l’« effet tunnel » : le produit existe mais les utilisateurs potentiels ne le savent pas puisque l’information liée au produit n’est pas encore disponible.

C’est d’autant plus indispensable pour les entreprises qui :

  • renouvellent leur gamme de produits souvent ou produisent des volumes importants de contenus : le PIM leur permettra de remplir plus facilement les descriptifs produits en accélérant les processus de validation ;
  •  se positionnent sur de nouveaux marchés notamment à l’étranger : les traductions sont gérées au sein du PIM et chaque marché peut récupérer des contenus produit adéquats dans sa langue ;
  • souhaitent ouvrir de nouveaux canaux de vente sur des cibles spécifiques – auquel cas le PIM permet de choisir les contenus à mettre à disposition sur chaque canal et d’automatiser leur diffusion.

Le Time to Market peut constituer un réel avantage concurrentiel sur votre marché. Le PIM fait partie des outils essentiels qui vous aideront à l’accélérer, en facilitant la mise à disposition de l’information produit au bon endroit, au bon moment, avec le bon contenu.

Quel que soit le secteur d’activité, une stratégie produit, aussi bien conçue soit-elle, ne saurait être concurrentielle si elle n’est pas accompagnée des bons outils pour réduire son Time to Market.

Aude

Aude

porta. Praesent nec amet, odio et,