Recherche

close

Le PIM dans un contexte multimarques

Aude

Aude

Omnicanal
12 septembre 2019

75. C’est le nombre de marques que compte le groupe LVMH, un joli score s’il en est ! Si toutes les entreprises n’atteignent pas 75 marques différentes, nombreuses sont celles qui évoluent dans un contexte multimarque au sein d’un même groupe. Quelle que soit l’histoire qui amène à ce contexte – stratégie marketing historique ou rachats et investissements successifs – cela a souvent pour conséquence de faire coexister des équipes aux méthodologies et outils disparates.
Mais pour accélérer la diffusion des produits des marques d’un même groupe et gagner en efficacité interne, unifier l’information produit est un pré-requis incontournable et vertueux. Et cela suppose d’unifier également les méthodologies et les outils.

Quelles sont les étapes à respecter pour anticiper correctement ces changements ? Comment le PIM peut-il accompagner les entreprises dans la gestion de produits et équipes multimarques ?

Collecter et centraliser les données produit multimarques

Les fournisseurs varient en général selon les marques et les produits. C’est d’autant plus vrai lors d’un rachat puisque les entreprises concernées ont peu de chances d’avoir des process en commun. Chaque fournisseur envoie le plus souvent des fichiers plats de type Excel qui sont ensuite intégrés par les marques, dont chacune dispose d’un ERP et d’un SI qui lui est propre. L’effort pour rationaliser ces processus peut alors paraitre insurmontable : changer tout un système d’information est un investissement considérable qui s’avère trop lourd pour beaucoup d’entreprises. La solution sera plutôt d’investir dans une plateforme unique de gestion des contenus produit (le PIM) vers laquelle chaque équipe pourra faire converger ses informations. Les données seront alors collectées et centralisées dans un outil unique et fiable. Le PIM aura pour rôle d’intégrer ses données et les mettre en conformité pour unifier les processus et les informations fournisseurs utilisées au sein du groupe, quelle que soit la marque.

Organiser le travail des équipes

Une fois la collecte des informations fournisseurs automatisée, il est temps de considérer leur enrichissement et l’organisation du travail entre les différentes équipes marketing, produit ou encore ecommerce. Or, un contexte multimarque signifie généralement des équipes scindées par marque, voire par produits, parfois suivies au niveau groupe par des départements qui sont, eux, multimarques. L’avantage du PIM est ici de permettre de gérer les droits utilisateurs selon les besoins de chaque entité : un collaborateur peut par exemple se voir attribuer des droits d’édition pour enrichir uniquement les produits de sa marque, mais pourra visualiser toutes les autres fiches produits pour s’en inspirer. L’administrateur, lui, aura accès à la validation de tous les contenus des marques qu’il gère. Ainsi, chaque marque peut conserver les processus et l’organisation qui lui sont propres, tout en s’assurant de la cohérence globale des contenus produits au niveau du groupe.

Créer un tableau de bord adapté au multimarques

Les contenus sont intégrés, chaque équipe se voit répartir le travail qui lui incombe : il est temps de passer au monitoring ! Pour suivre l’état et l’avancée de l’édition de vos contenus produits à un niveau global , un dashboard complet et clair est la clé. Grâce au PIM, vous pouvez définir vous-même votre dashboard avec par exemple un « tronc commun » d’indicateurs partagés par toutes les marques tout en conservant des indicateurs spécifiques selon les besoins de chacune d’elles (pratique voir essentiel quand les secteurs ou les clients finaux divergent).

Monitorer la qualité des données produit, anticiper les échéances et organiser le quotidien des équipes devient plus simple. La visualisation des rapports peut se faire par marque, pays, canal de diffusion et même par critères croisés (par pays par marque). En un coup d’œil, vos collaborateurs et vous-même savez exactement où vous en êtes !

 

A chaque marque sa stratégie de vente omnicanale

Votre stratégie commerciale et marketing est différente selon les marques, voire selon les pays ? Aucun problème pour le PIM, qui vous permet de connecter différents canaux de vente on et offline de façon différenciée pour chaque marque. Une fois un canal connecté, vous pouvez choisir de l’ouvrir pour une autre marque quand vous le souhaitez : si vous distribuez vos canapés sur la marketplace La Redoute, il vous suffira de quelques clics pour alimenter le revendeur avec les produits de votre marque de literie. Le PIM devient un hub de diffusion pour tous vos produits et toutes vos marques. Il ne vous reste qu’à piloter !

Marques ombrelles historiques, rachats de start up, opportunité de diversification : nombreux sont les chemins qui conduisent une entreprise à gérer un portefeuille multimarque. Unifier la gestion de l’information produit liée à ce portefeuille est une étape qui doit être gérée intelligemment pour optimiser les process de l’entreprise tout en conservant l’implication des collaborateurs. Le PIM est l’outil idéal pour fédérer les données et les équipes autour d’un même enjeu : des contenus de qualité distribués sur les bons canaux. Managers et collaborateurs voient leur quotidien simplifié autour de processus unifiés. Chaque marque et chaque produit peuvent déployer leur propre identité tout en se rattachant pleinement à la stratégie globale du groupe. Il n’a jamais été aussi simple de gérer un portefeuille multimarque !

Aude

Aude

ut tristique ipsum adipiscing justo Lorem ut