4 chantiers prioritaires pour optimiser votre PIM

8
min
-
Omnicanal
-
4 chantiers prioritaires pour optimiser votre PIM
Sommaire

Expansion des marketplaces, diversification des canaux de ventes… En 2016, les PIM (Product Information Management) vont plus que jamais devoir s’adapter à ces tendances de fond du e-commerce. Des évolutions qui ont un impact sur la plateforme mais aussi sur les missions des personnes qui la pilotent. Autant de défis que Quable entend relever avec ses clients en 2016 ! Le PIM (Product Information Manager) est un outil collaboratif permettant de rassembler l'ensemble des informations produits dans un même référentiel afin de les enrichir simplement dans le futur puis de les diffuser sur tous les canaux.

1. De la diffusion multicanale à la stratégie omnicanale

En 2015, le trafic internet sur mobile a dépassé celui généré par les postes fixes. En 2016 cette tendance va s’accélérer avec la multiplication des interfaces accessibles en mobilité : après les smartphones et les tablettes, l’heure est aux smartwatches, aux phablettes et autres objets connectés de l’IoT (internet des objets). Autant de canaux de communication et de vente que les e-commerçants doivent gérer en plus de leur site web et catalogue papier. L’ère du multicanal, où chaque support est adressé via un système spécifique selon une logique de silo est cependant révolue. Il s’agit de passer à l’omnicanal c'est-à-dire à une information unifiée mais personnalisée pour chaque support. La pierre angulaire de cette (r)évolution est le PIM qui garantit la cohérence et la fiabilité de l’information produit sur chaque support, en magasin, sur mobile comme dans l’entreprise tout en gérant les spécificités liées à chaque device, média ou webservice.

2. De la connexion aux marketplaces à la gestion des flux

Véritable relais de croissance pour les e-commerçants, les places de marché vont continuer de drainer toujours plus de trafic en 2016. La tendance est cependant à leur multiplication avec la création de marketplaces spécialisées sur un produit, un secteur, un segment de marché... Face à cette effervescence - et à un début de consolidation du secteur comme on l’a vu par exemple dans le high tech - les e-commerçants doivent bien choisir les places de marché sur lesquelles il est important de se raccorder. Les tarifs et commissions, le trafic potentiel, la cible… sont des critères de choix évidents mais un PIM permet d’affiner ces choix. Il est ainsi possible de diffuser uniquement certains assortiments de produits sur certaines marketplaces, à des moments définis de l’année, sur certains pays uniquement…De simple passerelle technique, le PIM devient un véritable outil pour les équipes marketing des e-commerçants.

3. Un PIM en SaaS pour gagner en réactivité

En pleine croissance, les offres SaaS (Software as a Service) sont plus qu’un modèle économique. C’est un modèle particulièrement orienté métier, en effet la dimension Service du SaaS permet dans une certaine mesure de s’affranchir d’un projet informatique long et coûteux, et d’accéder immédiatement aux fonctionnalités attendues. Dans un univers digital en perpétuel mouvement, le SaaS met à disposition du métier les outils totalement intégrés à cet écosystème et toujours à jour.

Le SaaS permet également de bénéficier d’une plateforme qui évolue en fonction des besoins exprimés par les clients et les dernières innovations de l’écosystème e-commerce.

Une API souvent comprise dans l’offre permet aux développeurs une parfaite autonomie dans la création et la maintenance de nouvelles application profitant des données produit.

Un PIM en SaaS est donc un moyen pérenne d’accélérer le « time to market » en ayant une information produit facile à mettre à jour, puis de la diffuser sur l’ensemble des canaux.

4. De nouvelles missions pour un « Product Information Officer (PIO) »

La première vocation des PIM est de centraliser, qualifier, consolider, rationaliser une information produit disséminée dans l’entreprise ou chez les fournisseurs. Un travail qui passe par la mise en place de workflow de validation des données et par la nomination d’un « Product Information Officer » dont la mission est de veiller à la qualité de l’information produit au sein de l’entreprise. En 2016, les missions de ce PIO vont s’étoffer en étant davantage en prise sur ce qui se passe en ligne, à l’extérieur de l’entreprise. La conséquence d’une présence accrue sur les marketplaces (et les réseaux sociaux) est en effet d’exposer davantage l’e-commerçant à la concurrence. Réactivité sur les prix, les promos, les services offerts… l’information produit et sa mise à jour permanente deviennent stratégiques pour les services marketing faisant du « PIO » la clé de l’adaptation permanente au marché.

Conclusion

Les entreprises doivent s'adapter aux évolutions technologiques et à l'essor de l'e-commerce. Pour cela, adopter un outil performant et stratégique comme le PIM est un atout pour faire décoller vos ventes et proposer des informations produit à jour pour vos clients.

Vous avez aimé cet article ? Partage le !
Quable team

Plusieurs dizaines d'années d'expertise combinées dans les domaines du PIM, DAM, PXM, e-commerce, omnicanal et bien plus encore...